Rechercher un événement, un lieu ...search
search

Sortir à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic (56310) dans le Morbihan (56)

Que faire à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic ?

Nous avons trouvés 4 idées sorties à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic.

       

Concerts, marchés, visites, conférences, manifestations culturelles, etc ... Vous trouverez obligatoirement quoi faire à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic aujourd'hui, cette semaine, ce week-end ou pendant vos vacances dans des lieux comme Sanctuaire de quelven, Kerochap, Étang communal, Les jeudis de quelven ...
Vous pourrez aussi trouver des lieux à visiter à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic.
Vous pouvez aussi affiner votre recherche pour trouver des choses à faire dans les environs de Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic.

Du jeudi 11 juillet au jeudi 08 août 2024

Guern - Morbihan

Découverte d'un site classé (le jeudi)15h Accès à l'orgue

Gratuit (Tarifs fournis par l'organisateur)

Du lundi 01 janvier au mardi 31 décembre 2024

Bubry - Morbihan

non communiqué (Tarifs fournis par l'organisateur)

Du vendredi 01 janvier au mardi 31 décembre 2041

Bubry - Morbihan

non communiqué (Tarifs fournis par l'organisateur)

Du vendredi 01 janvier au mardi 31 décembre 2041

Quistinic - Morbihan

non communiqué (Tarifs fournis par l'organisateur)

Sortir aujourd'hui à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

Plus de sorties

Sortir demain à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

Plus de sorties

Sortir ce week-end à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

Plus de sorties

Melrand [mɛlʁɑ̃] est une commune française située dans le département du Morbihan, en région Bretagne. La présence d'un tumulus à Saint-Fiacre datant de l'âge du bronze atteste d'un peuplement ancien du territoire.

La mention la plus ancienne du nom de Melrand est attestée en 1125 dans le cartulaire de Redon, sous la forme de Melran parrochia. En 1273, le nom s'écrit Melrant, en 1387 on trouve la forme actuelle de Melrand. Les archives de Rohan notent Melrerant, Melrant en 1514, Melran en 1536 avant de prendre la forme définitive de Melrand. L'orthographe du mot Melrand a peu varié au fil des siècles et sa forme actuelle est utilisée depuis le XVIe siècle.
L'étymologie du toponyme Melrand est discutée (grammatici certant). Les hypothèses s'appuient sur la langue bretonne usitée dans la commune depuis l'arrivée des Bretons en Armorique. :

Mel pourrait correspondre à la forme bretonne de saint Méloir, fils de saint Méliau, un des premiers princes de Cornouaille qui vivait vers le VIe siècle. En 1596, l'église paroissiale est désignée « Ecclesia Sancti Melorici » en latin, c'est-à-dire « l'église Saint-Méloir ». Méloir et Méliau furent tous deux assassinés par Rivoad frère du second. Et comme le breton Ran signifie « fraction, partie » d'un territoire en français, Mel-Ran voudrait donc dire « territoire dédié à saint Méloir ».
Selon une nomenclature de Melrand de 1836, la commune de Melrand tire son nom de mel ou mellat, jeu de la soule en usage dans les campagnes bretonnes du Moyen Âge à la Révolution. Pour gagner la partie, les deux équipes de joueurs en lice ne devaient pas sortir d'un espace limité matérialisée par des éléments naturels (comme un ruisseau par exemple), section de territoire nommée ran en breton. D'où Mell et Ran.
Une autre interprétation citée dans le dictionnaire celtique de Johann Kaspar Zeuss, donnerait à mel la signification de guerrier, soldat (Cf. Mael en vieux-breton) et ran signifiant partie, lot. Melrand signifierait le « fief de Mael », territoire donné en partage à ce guerrier.
Autre hypothèse : en breton mell veut dire grand et rann une partie ou fraction. Or la paroisse de Melrand serait issue d'une séparation d'avec la paroisse de Bieuzy, d'où peut-être Mell et Rann.
Mêlrant en breton.

Melrand est une commune rurale appartenant à la communauté de communes du pays de Baud. Le bourg de Melrand, situé presque au centre de la commune, est situé à vol d'oiseau à 14 km au sud-est de Pontivy, 15 km au nord-ouest de Baud, à 32 km au nord-est de Lorient et à 45 km au nord-ouest de Vannes.

La superficie de la commune est de 4 039 hectares dont 432 hectares de bois. La commune présente un relief vallonné. Les terrains en forte pente sont délaissés par l'agriculture. Le sous-sol est de constitution granitique (batholite de Pontivy-Rostrenen situé à l'ouest du Blavet).

La commune est traversée par la Sarre qui conflue à l'est de la commune à Saint-Rivalain avec le Blavet. Le Blavet, dont le cours est canalisé, matérialise à l'est la limite communale. Plusieurs écluses jalonnent le cours du Blavet : d'amont en aval l'écluse du Moulin Neuf, l'écluse de Boterneau et l'écluse de Tréblavet. La commune est également arrosée par l'Houé et le Brandifrout, deux affluents du Blavet. Le Brandifrout matérialise la limite communale au sud avec Quistinic tandis que le Houé matérialise la limite communale avec Pluméliau-Bieuzy a l'est.

En 2010, le climat de la commune est de type climat océanique franc, selon une étude du CNRS s'appuyant sur une série de données couvrant la période 1971-2000. En 2020, Météo-France publie une typologie des climats de la France métropolitaine dans laquelle la commune est exposée à un climat océanique et est dans la région climatique Bretagne orientale et méridionale, Pays nantais, Vendée, caractérisée par une faible pluviométrie en été et une bonne insolation. Parallèlement l'observatoire de l'environnement en Bretagne publie en 2020 un zonage climatique de la région Bretagne, s'appuyant sur des données de Météo-France de 2009. La commune est, selon ce zonage, dans la zone « Intérieur », exposée à un climat médian, à dominante océanique.
Pour la période 1971-2000, la température annuelle moyenne est de 11,3 °C, avec une amplitude thermique annuelle de 11,9 °C. Le cumul annuel moyen de précipitations est de 984 mm, avec 14,4 jours de précipitations en janvier et 6,8 jours en juillet. Pour la période 1991-2020, la température moyenne annuelle observée sur la station météorologique la plus proche, située sur la commune de Plouay à 18 km à vol d'oiseau, est de 11,8 °C et le cumul annuel moyen de précipitations est de 1 149,0 mm,. Pour l'avenir, les paramètres climatiques de la commune estimés pour 2050 selon différents scénarios d'émission de gaz à effet de serre sont consultables sur un site dédié publié par Météo-France en novembre 2022.

Au 1er janvier 2024, Melrand est catégorisée commune rurale à habitat dispersé, selon la nouvelle grille communale de densité à sept niveaux définie par l'Insee en 2022.
Elle est située hors unité urbaine. Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Pontivy, dont elle est une commune de la couronne,. Cette aire, qui regroupe 16 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants,.

Le tableau ci-dessous présente l'occupation des sols de la commune en 2018, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC).

La population de Melrand se disperse dans environ 150 écarts ou lieux-dits, appelés communément villages. Les villages sont constitués le plus souvent de deux ou trois habitations voire d'une seule habitation (moulin, ferme isolée). Le bourg de Melrand constitue la principale agglomération et concentre l'ensemble des commerces et des services. La plupart des villages sont attestés depuis le XVIe siècle. Quelques-uns sont attestés dès le XIIIe siècle, leur graphie ayant quelque peu évolué depuis cette époque : Dissez er Lann, Loch-Paul, Logmaria, Roezfaux, Coz Iahan, Qoet Bocen, Sanct Rivallen, Villa Tanguy, Villa Robert correspondent respectivement aux villages actuels de Divelan, Lapaul, Locmaria, Le Rufau, Goëjan, Cabossen, Saint-Rivalain, Guertanguy, Keroperh.

En 2016 on recensait 1 159 logements à Melrand. 777 logements étaient des résidences principales (67,0 %), 215 des résidences secondaires (18,5 %) et 167 des logements vacants (14,4 %). Sur ces 1 159 logements, 1093 étaient des maisons (94,2 %) contre 42 seulement des appartements (3,6 %). Sur les 777 résidences principales, 160 avaient été construites avant 1919, soit un taux de 20,6 %. Le tableau ci-dessous présente la répartition en catégories et types de logements à Melrand en 2016 en comparaison avec celles du Morbihan et de la France entière.

Le bâti de type traditionnel, construit avec des matériaux locaux, reste néanmoins important, particulièrement dans les hameaux.


















La voie romaine allant de Carhaix à Vannes en passant par le site de Castennec traversait le territoire actuel de la commune de Melrand. Relativement bien conservé jusque-là, cette voie fut détruite au milieu des années 1950 par les travaux de construction de la route de Toulmelin à Bieuzy, les travaux de remembrement achevèrent sa destruction.
Elle traversait le ruisseau l'Houée à proximité du moulin de Keralain, pénétrait la commune de Melrand et suivait l'ancien chemin passant près de Kerhenry, Divelann, Le Lain, Kerprat, Saint-Fiacre, Kerroh, Kercaradec pour rentrer dans Guern entre Keraudic et Montguern.
Une autre voie romaine moins connue reliant Quimper à Rennes en passant par le site de Castennec traversait aussi le territoire actuel de la commune. Son tracé est moins certain.

Les vestiges de thermes ou d'une briqueterie consistant en des tuiles et des murs en brique furent mis au jour par un paysan près du village de Kerven-Lapaule en 1899. Malheureusement le site fut saccagé dans l'espoir d'y trouver un quelconque trésor. P. Aveneau de la Garancière en fait la description suivante :
« Le bâtiment, bien qu'ayant été partiellement détruit se présente sous forme d'un rectangle de 3,50 m de long sur 2,55 m de large, divisé en 6 réduits de chaque côté, séparés chacun par des murs en brique, au centre un couloir voûté de 0,63 mètre de large. Le toit, entièrement couvert de tuiles, est à 1,50 mètre du sol. L'accès côté Nord-Ouest mesure 0,90 mètres. »

La voie romaine passait à 800 mètres de l'édifice.

Il est traditionnel de faire de Melrand une commune bretonne issue de l'émigration de Bretons chassés de Grande-Bretagne par les Anglo-Saxons (Ve siècle) et qui s'installent le long des cotes et des rivières en défrichant des terres peu habitées. Située aux confins de Cornouaille et du Vannetais, Melrand et les villages qui la composent doivent en effet leur toponymie au breton que parlaient les nouveaux arrivants. Mais le toponyme qui dérive probablement de « Rann » (partie) suggère un démembrement tardif et ne peut en aucune façon être celui d'une paroisse primitive. La paroisse de Melrand, en raison de sa grande étendue, était divisée en six frairies : Guélédic, Henuenne, Coët-Sulan, Coulegot, Kergaro et le Bourg

La paroisse de Melrand est mentionnée pour la première fois dans un acte écrit en 1124. Dans cet acte, Alain de Rohan, vicomte de Castennec et frère de Geoffroy, vicomte de Josselin, fait une donation pour l'établissement d'un monastère à Castennec. Dans la paroisse de Melrand, il donne la moitié des villages nommés villa Guileric et villa Botbenalec (aujourd'hui Bonalo) ainsi que deux parties de la dîme de la moitié de ces deux villages.

À partir de 1273, la quasi-totalité de la paroisse de Melrand relève de la Vicomté de Rohan à la suite de la mise en vente par le duc de Bretagne des importantes possessions qu'a la baronnie de Lanvaux dans les paroisses de Melrand, Remungol et Moréac et leur achat par les Rohan.

Selon un aveu de 1471, Melrand était, au sein de la Vicomté de Rohan, une des 46 paroisses ou trèves de la seigneurie proprement dite de Rohan.

Au mois de Septembre 1592, les auxiliaires espagnols au service du duc de Mercœur pillèrent toutes les paroisses voisines de Guémené, et Melrand dut verser la valeur de 14 fouages d'un coup (registre paroissial), ce qui représentait une somme d'argent considérable et causait la ruine et le malheur des habitants.
À la suite de la visite au mois de septembre 1599 par le sieur Le Goff de l'église, des ornements et des objets mobiliers, la fabrique de la paroisse a ordre de réparer l'église et le presbytère et de faire quelques acquisitions dans un délai de deux mois, sous peine d'amende et de prison. Le recteur paiera la quarte partie (registre paroissial).

Le géographe Jean-Baptiste Ogée écrit dans son dictionnaire historique et géographique paru à la fin du XVIIIe siècle au sujet de la paroisse de Melrand : on y compte 3 000 communiants. Le territoire est arrosé des eaux de la petite rivière de Sarre et renferme des terres bien cultivées. On y fait du cidre.

Les continuateurs du géographe Jean-Baptiste Ogée écrivent au sujet de la commune de Melrand : Le bourg de Melrand, situé sur un plateau peu élevé, et presque au centre de la commune, est à peu de distance de la rivière de Sarre. Le sol est généralement peu productif; les meilleurs parties sont celles qui avoisinent le Blavet et celles qui entourent le bourg. Le froment est à peine cultivé; mais le seigle, l'avoine, le mil, le blé noir et même le chanvre y viennent bien. L'assolement en cette commune est de cinq ans, y compris une année de repos que l'on donne aux terres, suivant l'ancienne et déplorable coutume. Le pays est en général boisé, mais en bois de haie plus qu'en bois isolés. L'agriculture a fait en Melrand des efforts extraordinaires, et l'on peut dire en thèse général que les terres qui n'y sont pas cultivées ne méritent pas de l'être. La commune a une superficie totale de 4045 ha dont 2165 ha de terres labourables, 541 ha de prés, 80 ha de bois, 5 ha de châtaigneraie, 52 ha de vergers et jardins et 1 092 ha de landes et terres incultes. Plusieurs moulins sont en activité: Coetpossen, de la Madeleine, Talroch, du Poul, Manéguen.
Une épidémie de variole fit 55 malades (dont 18 moururent) à Melrand entre 1865 et 1870.

Le monument aux morts de Melrand porte les noms de 212 soldats morts pour la France pendant la Première Guerre mondiale ; parmi eux, 13 sont morts en Belgique ; 1 (Joseph Marie Le Gourrierec) est mort en Serbie et 2 (Henri Marie Le Gal et Pierre Marie Poulain) sont morts en Macédoine du Nord (dans le cadre de l'expédition de Salonique) ; 3 (Louis Huidot, Joseph Marie Laigo et Joseph Tanguy) sont morts alors qu'ils étaient en captivité en Allemagne ; la plupart des autres sont décédés sur le sol français. Les premiers à être tombés sur le champ d'honneur sont Célesphore Cargouët, Pierre Marie Le Marec, Julien Marie Le Pennec, Mathurin Marie Le Saux et Louis Marie Le Strat le 22 août 1914 à Maissin.

Les chaumières étaient encore nombreuses dans le bourg au début du XXe siècle comme l'attestent les anciennes cartes postales.

Cartes postales du bourg au début du XXe siècle














La commune de Melrand compte, en 2015, 143 établissements en activité dont 35 dans le secteur de l'agriculture, 7 de l'industrie et 19 de la construction. Le principal employeur de la commune est la fabrique de fibres de verre, appartenant depuis 1991 au groupe américain Lydall (95 salariés), installé à Saint-Rivalain dans la vallée du Blavet au confluent du Blavet et de la Sarre. L'usine est spécialisée dans la fabrication de textiles non tissés destinés à la filtration de l'air et des liquides. Le site industriel occupe une surface de 15 000 mètres carrés. Il était occupé à l'origine par un moulin à papier construit en 1874, remplacé à partir de 1961 par une usine du groupe américain Texon.

Le tableau ci-dessous présente les principales caractéristiques des exploitations agricoles de Melrand, observées entre 1988 et 2010, soit sur une période de 22 ans.

Ballineen-Enniskean (en) (Irlande)

École publique Gabriel-Louis-Guilloux
École Notre-Dame du Guelhouit

Melrand-Sports Football
Cyclo Club melrandais
Palet sur route ou palet pontivyen.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008.

En 2021, la commune comptait 1 519 habitants, en augmentation de 1,2 % par rapport à 2015 (Morbihan : +3,21 %, France hors Mayotte : +1,84 %).

À la rentrée 2017, 33 élèves étaient scolarisés dans la filière bilingue catholique (soit 26 % des enfants de la commune inscrits dans le primaire).

La commune possède un patrimoine architectural riche et diversifié, composé de l’église, de nombreux calvaires, des fontaines, et chapelles dominent les terres de Melrand.

Tumulus Motténic : fouillé à la fin du XIXe siècle, il est situé dans une lande dépendant du village de Locmaria. Il a 27 mètres de diamètre sur 2 mètres de hauteur.
Tumulus Kob-Castel : il est situé près de l'ancien village de Télion.
Tumulus de Saint Fiacre.
La grotte souterraine de Kervihan.
La grotte de Ruzo-Lanyo.
Tombe en coffre de l'âge du bronze.
Voie romaine : elle reliait Rennes à Carhaix en passant par Castennec (Sulim).
Village de l'an Mil de Melrand à Lann-Gouh. Il s'agirait du vieux bourg de Melrand datant du Moyen Âge, il a été fouillé dès 1902 par Aveneau de la Grancière.

Elle date des XVe , XVIe siècle, et XVIIe siècle. Le clocher de granite date de 1733.






















Elle date du XVIe siècle et est de style gothique flamboyant : clocher-porche, vitraux XVIe siècle, retable XVIIe siècle, statues, bénitier XVIe siècle.

Elle date du XVe siècle et est de style gothique flamboyant : jubé du XVIe siècle l'un des quatre derniers toujours en place dans le Morbihan, panneaux peints, éléments de retable de bois XVIIe siècle et deux statues, bénitier.














Elle date du XVIIe siècle : située au creux de la vallée où coule la Sarre et au pied d'une colline aux pentes boisées. La chapelle porte la date de 1683.

Elle est réduite à son pignon oriental percé d'une belle fenêtre rayonnante XVe siècle.

Elle date du XVIIIe siècle (retable de chevet, statues).

Elle date du XVe – XVIIIe siècle.

Fontaines de Saint-Fiacre :
Fontaine Saint-Méen ;
Fontaine Saint-Fiacre ;
Fontaine Saint-Turlo.
Fontaine de Locmaria (1574).
Fontaine de Saint-Laurent (1642).
Fontaine de ErBlei.
Fontaine de Saint-Rivalain.
Fontaine de Saint-Prisce (1642).
Fontaine de Kergaro.

Calvaire sur socle et autel route de Guémené-sur-Scorff XIXe siècle. Il est situé sur la route de Guémené à la sortie du village.
Croix de Mauricette (1894). Elle est située sur la route Melrand - Pontivy à droite après la route de Manevan, Elle a été édifiée à la mémoire de Mauricette Jaffrézo. On peut y lire l'inscription « Ici fut tuée Mauricette Jaffrezo pour la défense de sa virginité le 25 mai 1727, Cette croix fut relevée en 1894 par les paroissiens ». Mauricette Jaffrézo avait 20 ans, elle habitait au village de Locmaria. Son voisin Pierre Guéganic la poursuivait de ses avances, mais il fut éconduit par Mauricette et résolut de se venger. Le 25 mai 1727, Mauricette conduit son troupeau au pâturage. Pierre Guéganic la suit et devant son refus : « Je préfère mourir mille fois que d'offenser mon Dieu une fois », il lui fend le crâne avec une balance à crochet. Il sera condamné à être pendu en place de Vannes.
Croix de Locmaria. Elle est située au carrefour de la route de Pontivy et de Locmaria.
Calvaire de Kerdrain (1821). Il est situé sur la route qui mène au village de Kerdrain.
Calvaire de Saint-Fiacre (1891). Il est situé au carrefour de la route de Guern et de Saint-Fiacre.
Calvaire de Kerlay. Ce calvaire marque le lieu de la mort de Jean Jan.
Calvaire de Saint-Rivalain (1809). Il est situé dans l’enceinte de l’usine Lydall Axohm au bord du Blavet.
Calvaire et croix de Kerentrec'h. Ils sont situés sur la route de Saint-Barthélemy à la sortie du village.
Croix de Kervihan (1671). Elle est située au carrefour de la route de Saint-Barthélemy et de Saint-Price.
Calvaire de Kerguelen (1667). Il est situé entre le village du Petit-Kerguelen et du Grand-Kerguelen.
Calvaire de Talroc'h (1821). Calvaire sur socle et autel édifié à l'initiative de J. et O. Ezouannic, par les frères Cabedoche, sculpteurs originaires de Talroc'h. Dédié à saint Isidore, comme la chapelle du Guelhouit.
Les croix de Noguello. Elles sont situées près du village de l'An Mil.
Croix Rouge XVIIe siècle. Elle est située sur la route Melrand - Pontivy au croisement de la route de Guern.
Croix de Toulmelin XVIIe siècle. Elle est située sur la route Melrand - Pontivy au lieu-dit Toulmelin.
Croix de Kergroix. Elle est située sur la route de Guémené.
Croix Ty Neué. Elle est située sur la route de Guémené au village de Ty Neué.
Croix Pennec. Elle est située sur la route de Guémené avant le village de Kercloirec.
Calvaire de la Salle du Patronage (1866).
Croix de Bleun-Brug.
Croix de mission. Adossée au mur sud de l'église paroissiale.
Calvaire de Rongoëd. Il est situé dans un sous-bois entre le village Rongoëd et de Peudinas.
Calvaire de Kervalo. Il est situé sur la route entre le village de Spernen et La Villa Thomas.
Croix de Kerguillerme. Elle est située sur le talus de Kerguillerme derrière l'éco-station.

Manoir de Kerhoh ;
Manoir de Melrand XVIIe siècle, il est inscrit à l'inventaire général du patrimoine culturel.

Moulin de Boterff.
Moulin de Cabossen.
Moulin de la Madeleine.
Moulin de Talroc'h qui date de 1756. À l'abandon, il est racheté en 2009 par Dominique Dago, ingénieur météorologue et restauré depuis 2010.
Moulin de Poul.
Moulin de Maneguen.

Four de Kercloirec (1896).
Four de Kerven Lapaul.
Four de Kerguillerme.

Puits de Kerhoh.
La grotte de Saint-Rivalain qui est située sur les bords de la Sarre. La légende dit que les poussières de la grotte avaient pour effet, introduites dans les oreilles, de guérir les malentendants.
Le village de Kurun qui, en français, veut dire « Tonnerre ». Il est situé sur la route de Goëjan, 100 m avant la départementale Bieuzy Saint-Barthélemy. Du nord-ouest à est, l'on aperçoit cinq clochers : Locmaria, Saint-Fiacre, Quelven, Bieuzy, Nicodème.
La fontaine aux oiseaux est appelée en breton Fétan er coach Klan (Fetan ar Konnar klañv, soit : la fontaine de la rage, c'est-à-dire, dont l'eau permet la guérison de la rage). Les chiens enragés venaient prétendument boire en ce trou creusé dans la pierre. D'autres légendes circulent aussi autour de cette pierre. Selon certains ce trou aurait été creusé dans la pierre pour y faire reposer le socle d'une croix.
Le pont Mérian est réalisé à l'aide de simples dalles de granite posées sur des pierres, il ne permet pas le passage des charrettes mais devait servir pour les piétons et le bétail.

Le costume porté à Melrand était celui porté dans le pays de Baud.










Jean Jan, lieutenant de Cadoudal, tué dans son refuge à Kerlay par des soldats républicains venus de Pontivy le 24 juin 1798.

Charles-Tanguy Le Roux, Deux nouvelles tombes de l'âge du Bronze à Quéménéven (Finistère) et Melrand (Morbihan), Annales de Bretagne, no 80, janvier 1973, pp. 7–20.
Pierre Lecuyer, Jean Jan Lieutenant de Cadoudal, Yves Salmon éditeur.
Jean Danigo, Églises et chapelles du Pays de Baud, 1974.
Aveneau de la Grancière, Fouille du Tumulus à Enceinte Semi-Circulaire de Saint Fiacre, 1898.
Judith Tanguy-Schroër, Catherine Toscer-Vogel, Vallée du Blavet. Le canton de Baud, Melrand, Association Melrand autrefois, 2003.
Célestine Postic et Josiane Laurent, Melrand au fil du temps, Édition Melrand autrefois, 2de édition, 2006.
Célestine Postic et Josiane Laurent, Nos villages autrefois, Édition Melrand autrefois, 1998.
Célestine Postic et Josiane Laurent, Nos métiers autrefois, Édition Melrand autrefois, 2006.
Bernard Le Mouel et Josiane Laurent, N'ankoéhet Ket, « les melrandais dans la tourmente 1914-18 », Édition Melrand autrefois, 2007.
Bernard Le Mouel et Josiane Laurent, N'ankoéhet Ket, « 1914-18 liste des melrandais mobilisée », Édition Melrand autrefois, 2007.
Bernard Le Mouel et Josiane Laurent, Isidore Le Dévéhat, « Les réfractaires des années 1830 à travers le pays de Pontivy », Édition Melrand autrefois, 2010.
Bernard Le Mouel et Josiane Laurent, Révolution et chouannerie en Morbihan intérieur, Édition Melrand Autrefois, 2012.
Josiane LAURENT, Histoire de la papeterie de Saint-Rivalain, Editions Melrand Autrefois 2021

Liste des communes du Morbihan
Peintures murales en Morbihan

Site officiel
Ressources relatives à la géographie : Insee (communes) Ldh/EHESS/Cassini
Ressource relative à plusieurs domaines : Annuaire du service public français

Melrand sur le site de l'Institut géographique national.
Inventaire du patrimoine.

Portail des communes de France Portail du Morbihan
source : wikipedia

Vous organisez un événement ?

Sortir en Bretagne vous propose d'ajouter gratuitement votre événement
pour gagner en visibilité et attirer du monde sur votre manifestation !
Ajouter un événement

Envie d'être au courant ?

Recevez chaque semaine les sorties à venir dans votre secteur

Animation locale à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Artisanat d'art à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Ateliers / Stages à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Balades nature à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Brocante à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Carnaval à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Cinéma à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Circuit / Visites à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Cirque à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Compétition sportive à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Concert à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Conférence à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Contes / Lectures / Poésie à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Danse à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Divers à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Environnement et nature à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Evénement commercial à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Évènement culturel à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Evénement jeune public à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Évènement religieux à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Évènement sports et loisirs à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Exposition à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Fest-Deiz / Fest-Noz à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Festival à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Fête et manifestation à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Feux d'artifice à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Foire ou salon à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Forum / Rencontre / Dédicace à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Gastronomie à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Halloween à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Humour à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Incontournable à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Insolite à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Jazz - blues à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Jeu, concours à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Jeune public à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Manifestations de Noël / Nouvel an / Marchés de Noël à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Marché à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Marché de Noël à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Musique à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Musique classique à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Musique de variété à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Musique sacrée à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Noël à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Peinture à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Pèlerinage et procession à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Photographie à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Pièce de théâtre à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Portes ouvertes à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Pratique à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Prestataire d'activité à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Prestataire d'activité culturelle à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Produit à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Rallye à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Randonnée à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Randonnée, balade à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Randonnées à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Restauration à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Sciences et techniques à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Sciences naturelles à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Sculpture à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Site culturel à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Site sportif, récréatif et de loisirs à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Son et lumière, feu d'artifice à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Sorties nocturnes à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Spectacle à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Sport à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Sports à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Stage, atelier à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Temps fort à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Théâtre à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Trail à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Vide greniers Braderie à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Visite à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Visites d'entreprises à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Visites guidées à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic

|

Vtt à Bieuzy, Bubry, Guern, Melrand, Quistinic